La Travesía

Spectacle musical et familial
À partir de 5 ans

Durée du spectacle : 1 heure            
Année de création :
2024
Mise en scène : Marga Murúa
Comédien•nes : 
Troupe Bilingue 2023-2024
Musicienne : Espérance

Création en cours

 



La musique est mémorielle, c’est pourquoi nous souhaitons investir une importante période qui s’étend des années 40 aux années 70 en France, Espagne et Chili (avec une influence de l’Amérique Latine). L’objectif est de créer une comédie musicale qui englobe cette période. Au travers de la danse, du chant et du jeu nous allons faire en sorte de mieux comprendre ces contextes sociaux, politiques, historiques et culturels.
Pour ce faire nous allons réinvestir l’histoire du bateau Winnipeg qui est parti de France, direction le Chili, avec des passager·es espagnol·es. Ainsi nous serons à la jonction des trois pays, et de leurs contextes politico-sociaux.
La musique nous caractérise en tant qu’êtres humains, en tant que groupe culturel. Elle caractérise nos racines en termes de lieu et de temps.

France, Espagne, Chili ont partagé des liens musicaux étroits à cette époque, pendant que :


• En France, Seconde Guerre mondiale, constitution de la IVe République : la chanson française sous l’Occupation et post occupation.
 

• En Espagne, la dictature franquiste s’approprie « la copla ou le flamenco quand ils ne sont pas des genres politiques ».


• Au Chili, le développement industriel et culturel se fait à pas de géant, les progrès de cette période du pays sont très importants avant la dictature de Pinochet.

On comprend ainsi en quoi la musique est une protagoniste majeure de cette période parce qu’elle se convertit en la mémoire d’un pays. La musique fonctionne comme une boule de cristal, parfois capable de prédire des événements, et d’anticiper des comportements politiques, sociaux et culturels.

Lorsque éclate la guerre civile, Pablo Neruda, qui avait été précédemment consul du Chili en Espagne, se préoccupe du sort des réfugié·es espagnol·es en France. En accord avec le président chilien de l’époque Pedro Aguirre Cerda, intéressé par l’idée de faire venir de nouveaux immigrants, il décide d’affréter un bateau : le Winnipeg.
Celui-ci, un ancien cargo français de 9 000 tonnes habituellement utilisé pour transporter une centaine de passagers entre le port de Marseille et l’Afrique du Nord, fut aménagé pour recevoir plus de 2 500 réfugié·es espagnol·es. Il leva l’ancre le 4 août 1939 du port de Trompeloup sur la commune de Pauillac près de Bordeaux, et accosta à Valparaíso le 3 septembre 1939.